Drapeau orange pour Bolkestein !

Publié le

Contrairement à ce que nous ont asséné pendant la campagne les tenants du OUI, le président de la République en tête, la directive de libéralisation des services "Bolkestein" est tout sauf morte.

La nouvelle version présentée au parlement européen jeudi n'a pas toutes les vertus qu'on veut bien lui donner. Les nombreux manifestants de Strasbourg l'ont clairement démontré hier. Et l'empressement du MEDEF européen, l'UNICE, à voir cette directive adoptée doit nous faire réfléchir...

En réalité, les services publics ne sont en aucune manière protégés par la nouvelle mouture de la directive. Au contraire, celle-ci reste volontairement floue à leur sujet.

Au delà de sa dangerosité, cette directive symbolise le peu de cas qui est fait de la démocratie aujourd'hui en France et en Europe. Tout est bon pour faire plier le bon peuple, même le mensonge. Quant à ces députés européens qui aujourd'hui disent tout le mal qu'ils pensent de cette directive alors qu'ils n'avaient pas hésité à l'approuver dans sa première version, ils sont assez pitoyables...

Il est temps d'écouter le message du 29 mai. Plus globalement, il faut entendre la profonde colère des Français, et d'autres peuples, à l'encontre de la manière dont on fait l'Europe ces dernières années : toujours plus de libéralisme, et toujours moins de démocratie. L'euro, aujourd'hui rejeté par une majorité de Français et d'Allemands comme l'attestent de récents sondages, participe de cette logique. Il faut entendre cette colère et écouter les économistes qui nous expliquent pourquoi la monnaie unique nuit structurellement à la croissance et à l'emploi.

Si on laisse le fossé entre le peuple et ses "élites" gavées d'idéologie se creuser, nous risquons le pire.

Le retour de Bolkestein mérite donc bien un drapeau orange !

La riposte que nous vous proposons : écrivez à vos députés européens pour signaler votre mécontentement !

Publié dans veille citoyenne

Commenter cet article