2007 sera aussi l'année du bilan de l'euro

Publié le

2007, année électorale chargée, l'occasion de faire le bilan d'une législature, d'un quiquennat, et même d'un homme, d'un système. Aucun thème ne pourra rester sous silence, tous les sujets seront abordés.


Parmi ceux-ci, l'euro prendra naturellement toute sa place. Parce que le quinquennat qui s'achève se superpose avec les 5 premières années de la monnaie unique. 2002-2007, un bilan est possible. Il est même indispensable en démocratie. Pendant la campagne présidentielle, il faudra comparer ce que nous a réellement apporté l'euro avec les promesses tenues depuis 20 ans. A-t-il dopé la croissance ? stimulé nos exportations ? permis une baisse du chômage ? pris sa place face au dollar ? entraîné une convergence des prix au sein de la zone euro ?...
A toutes ces questions, qui ne font que reprendre 20 ans de promesses justifiant 20 ans d'efforts et de chômage, nous répondons pour notre part clairement NON. Depuis l'euro, les pays qui l'ont adopté ont décroché par rapport aux pays européens restés en dehors de la monnaie unique : structurellement moins de croissance, plus de chômage, plus d'inflation. Le dernier rapport du Conseil d'Analyse Economique remis au gouvernement en mars dernier parachève ce sombre bilan : pas de convergence des prix, pas de stimulation de nos exportations, pas de gain de croissance, bien au contraire...(cf notre article consacré à ce rapport).

Malgré les tentatives des tenants d'un système à bout de souffle, le débat sur l'euro ne pourra être esquivé l'an prochain. Profitons de ce grand rendez-vous démocratique que constitue l'élection présidentielle pour le trancher sur la place publique !

Publié dans Sortons !

Commenter cet article