Sortir de l'euro : le meilleur service qu'on puisse rendre à l'Europe

Publié le

 

Nos adversaires bien-pensants nous caricaturent souvent en disant : "si vous êtes contre l'euro, c'est que vous êtes contre l'Europe !". Ce discours est connu, il est souvent utilisé pour décrédibiliser l'adversaire et empêcher le développement d'un vrai débat de fond. Au début de la campagne sur la Constitution européenne, certains ont tenté de le ressortir pour accuser les partisans du NON d'être "contre l'Europe", comme si cette expression avait un quelconque sens...

Mais la manoeuvre ne marche plus ! Tout simplement parce que le principe de réalité a fini de convaincre les Français que les plus grands défenseurs de l'Europe n'étaient peut-être pas là où on veut bien nous le dire...Les Français ont bien vu qu'avec l'euro, et plus généralement tous les carcans libéraux que l'Europe de Bruxelles a peu à peu imposés, la croissance s'est dégradée, le chômage a progressé, la précarité s'est généralisée, les délocalisations ont explosé. Avec pour premier résultat de rendre l'Europe extrêmement impopulaire, à raison.

Si l'on souhaite atteindre ces deux objectifs qui vont nécessairement de pair, à savoir rendre l'Europe efficace et combler le fossé qui la sépare des peuples, il faudra sortir de cette logique du "toujours plus" : toujours plus de pouvoirs pour des autorités non élues, toujours plus de dogmatisme dans les politiques menées, toujours plus de libéralisme, etc. Il faudra que l'Europe se concentre sur quelques grands projets mobilisateurs capables de créer du dynamisme et de la croissance, en matière industrielle et technologique notamment. Il faudra pour cela retrouver des marges de manoeuvre, ce qui suppose le démantèlement des carcans qui nous coûtent tant, au premier desquels se trouve bien sûr l'euro et la très dogmatique BCE, et le retour d'une capacité d'agir au niveau national.

Ce n'est que dans ces conditions qu'on restaurera le lien de confiance entre les peuples et le projet européen. Souhaiter la sortie de l'euro pour le bien de la France et de l'Europe, voilà le meilleur service qu'on puisse rendre à la cause européenne.

Publié dans Analyses

Commenter cet article