Les jeunes Espagnols regrettent de plus en plus leur monnaie !

Publié le par Florent Philippe



C'est ce que nous apprend un sondage réalisé en Espagne, repris en France dans un article des Echos en date du 9 mars 2009.

Particulièrement confrontée au désastre de la monnaie unique, la péninsule ibérique est en proie à une catastrophe économique et sociale sans précédent : explosion du chômage, de la misère, récession très sévère, sans possibilité d'utiliser l'arme monétaire.

D'autres pays de la zone euro sont dans une situation identique : le Portugal, l'Irlande, la Grèce et l'Italie. Les autres ne s'en sortent pas beaucoup mieux, et notamment la France et l'Allemagne.

Alors qu'elles ne les ont jamais vraiment oubliées, les populations européennes se tournent de plus en plus massivement vers leurs monnaies nationales, qui apparaissent comme une arme indispensable contre la crise, et plus généralement contre les déséquilibres majeurs du système financier mondialisé.

C'est encourageant ! A nous de faire pression sur nos dirigeants !


==> L'article en question :



"Avec la grave détérioration de la situation économique que connaît le pays, la peseta fait son retour en force en Espagne. Dans les esprits comme dans les portefeuilles. Les nostalgiques se souviennent qu'en 1993, lors de la dernière crise, il avait suffi au gouvernement de l'époque de dévaluer par trois fois la monnaie nationale pour retrouver une certaine compétitivité sur la scène internationale. Certes, la médecine avait été rude à avaler mais la guérison avait été rapide. Aujourd'hui, alors que l'arme de la dévaluation n'est plus disponible, adoption de l'euro oblige, la récession promet d'être longue et difficile. Le pays s'achemine, lentement mais sûrement, vers les 4 millions de demandeurs d'emploi avec déjà plus de 800.000 foyers dont tous les membres sont en quête de travail et 1 million de chômeurs ne touchant plus de prestations. Autant dire que les fins de mois sont difficiles pour beaucoup.

Aussi, sept ans après s'être convertis à la monnaie commune européenne, les Espagnols en sont réduits à fouiller leurs fonds de tiroirs pour récupérer les derniers billets et pièces de ce qui fut la devise nationale pendant plus d'un siècle pour les changer auprès de la Banque d'Espagne. Et la pêche est plutôt bonne. Sur le seul mois de décembre, 575 millions de pesetas sont ainsi réapparus pour se transformer en 3,46 millions d'euros. A fin 2008, il resterait encore 945 millions de pesetas dans les bas de laine. Pendant les fêtes, l'association des commerçants d'un quartier d'Almeria, en Andalousie, a rétabli avec succès l'usage de l'ancienne monnaie, recueillant près de 4 millions de pesetas, soit 241.000 euros. Les clients sont venus de tout le pays pour dépenser leurs pesetas dont certaines datant de la République et de l'époque de la guerre civile, obligeant la Banque d'Espagne à se pencher sur leur validité !

Paradoxalement, les jeunes sont ceux qui regrettent le plus la peseta. Selon une enquête réalisée récemment pour le journal « El Mundo », 35,5 % des 18-29 ans seraient favorables à son rétablissement, contre 26,6 % pour la moyenne nationale. Oubliant les effets positifs apportés par la monnaie commune, notamment sur le taux d'intérêt de leurs crédits, la quasi-totalité (96,7 %) des Espagnols, dont les deux tiers continuent de penser en pesetas, accusent, aujourd'hui, l'euro de tous les maux dont celui d'avoir été à l'origine de la flambée des prix ces dernières années.

GILLES SENGÈS (À MADRID), Les Echos"

Publié dans Ailleurs en Europe

Commenter cet article

sortirdeleuro2012 07/11/2011 18:54



http://sortirdeleuro2012.over-blog.com/, pour d'autres articles dans la même thématiques.


 


Soyons de plus en plus nombreux à nous soulever face à cette monnaie qui n'est qu'une aberration économique.



chaussures Louboutin 09/10/2010 09:52



Principes par Ben de Lisi - une épaule chatoyante robe EUR132 maxi disponible à Debenhams
Ben De Lisi - volants en satin robe bandeau frontal EUR217 et sac-aimée 47 MEUR disponibles à Debenhams
Jumper EUR67, jupe, 135 euros, Ceinture EUR8, chaussures Louboutin 40 euros disponibles à Marks & Spencer
Robe EUR67, 40 euros sac, Christian louboutin 75 euros disponibles à Marks & Spencer



Jonathan Balsamo 16/11/2009 22:34


La peseta est le seul remède rapide pour redonner de la vitalité à l'économie espagnol


BA 08/06/2009 00:00

Dans toute l’Union Européenne, quel est le taux de participation aux élections européennes ?
 
En 1979, le taux de participation aux élections européennes était de 61,99 %.
En 1984, le taux de participation aux élections européennes était de 58,98 %.
En 1989, le taux de participation aux élections européennes était de 58,41 %.
En 1994, le taux de participation aux élections européennes était de 56,67 %.
En 1999, le taux de participation aux élections européennes était de 49,51 %.
En 2004, le taux de participation aux élections européennes était de 45,47 %.
En 2009, le taux de participation aux élections européennes était de 43,39 %.
 
http://www.elections2009-results.eu/fr/turnout_fr.html
 
Quand on regarde le graphique ci-dessus, on constate que plus on fait l’Union Européenne, plus les électeurs s’abstiennent.
 
Le divorce entre l’Union Européenne et les électeurs est consommé.
 
L’idée européenne est morte.