Une révolution ! Un prestigieux économiste condamne l'euro !

Publié le

Image1

 

 

 

 

Voilà une publication qui risque bien de faire du bruit. L'économiste Jacques SAPIR, dont la réputation n'est plus à faire, vient de publier une longue tribune dans laquelle il explique pourquoi il pense désormais que la seule solution pour nos économies est de sortir de l'euro.

Alors qu'en 2004 dans un rapport du CAE (Conseil d'Analyse Economique), il se plaçait encore dans le courant dominant en estimant que la zone euro souffrait d'une réforme inaboutie, à savoir l'absence de budget fédéral pour faire contre-poids à la monnaie unique, il a depuis peu abandonné cette thèse dont il a constaté le caractère irréaliste et incertain.
Dès lors, rejoignant nos analyses, il a, de façon pragmatique, pris le parti de l'abandon de la monnaie unique pour redresser la croissance et l'emploi. Voilà qui prouve à quel point les mentalités évoluent sur l'euro.

Très bientôt, nous publierons l'intégralité de son analyse dont nous n'avons pour l'heure qu'une version papier.

Soyez au rendez-vous !

En attendant, voici la biographie de Jacques SAPIR :


 

"Jacques SAPIR, né en 1954 à Puteaux (92800), est Directeur d'Études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il y dirige le Centre d'Études des Modes d'Industrialisation (CEMI-EHESS) et assure la fonction de responsable de la formation doctorale Recherches Comparatives sur le Développement de l'EHESS.

Après avoir commencé sa carrière comme professeur de Lycée (1978-1982), il a enseigné l'économie à l'Université de Paris-X Nanterre de 1982 à 1990 avant d'entrer à l'EHESS en 1990, où il est devenu Directeur d'Études en 1996. Il a aussi délivré des enseignements à l'ENSAE de 1989 à 1996, à l'ENS-Cachan ainsi qu'en Russie au Haut Collège d'Économie (1993-2000) et aux États-Unis.

Diplômé de l'institut d'Études Politiques de Paris en 1976 (avec félicitations du jury), il a soutenu sa thèse de 3ème cycle à l'EHESS en 1980 et obtenu son doctorat d'État es Sciences Économiques à l'Université de Paris-X Nanterre en 1986. Il est devenu spécialiste des problèmes de la Russie et de l'URSS après avoir enseigné la macroéconomie et l'économie monétaire."

Publié dans Analyses

Commenter cet article