Une table ronde sur l'avenir -très incertain- de l'euro !

Publié le par Florent Philippe

La fondation Respublica a une nouvelle fois organisé une table ronde de grande tenue intellectuelle. C'était le 4 mai dernier à Paris. Le thème : "l'impact de la crise sur la stabilité de l'euro".

Un représentant du blog "sortir de l'euro" était présent. Il a pu constater que la monnaie unique de plus en plus faisait débat, y compris auprès d'économistes qui lui étaient autrefois très favorables. Ainsi, Christian Saint Etienne, ancien conseiller économique de François Bayrou, économiste au CAE, professeur à Dauphine, ancien économiste auprès de l'OCDE, vient de sortir un livre intitulé "la fin de l'euro".

Nous vous laissons apprécier le compte-rendu détaillé de cette table ronde, et notamment l'intervention de Christian Saint-Etienne, certainement l'une des plus intéressantes de la soirée.

Bonne lecture, et bonne diffusion autour de vous !

ICI

L'impact de la crise sur la stabilité de l'Euro

Publié dans Analyses

Commenter cet article

clemence 16/04/2012 15:08


Nicolas Sarkozy
promet une autre BCE aux français  sauf qu'il évite soigneusement de le dire devant Angela Merkel 

sortirdeleuro2012 07/11/2011 18:54



http://sortirdeleuro2012.over-blog.com/, pour d'autres articles dans la même thématiques.


 


Soyons de plus en plus nombreux à nous soulever face à cette monnaie qui n'est qu'une aberration économique.



sortirdeleuro2012 07/11/2011 18:53



http://sortirdeleuro2012.over-blog.com/, pour d'autres articles dans la même thématiques.


 


Soyons de plus en plus nombreux à nous soulever face à cette monnaie qui n'est qu'une aberration économique.



BA 13/10/2010 14:01



Prévisions du FMI pour l'année 2011 : la Chine est en tête. Ensuite, l’Inde. Quant à la zone euro, elle est dernière, avec le Japon.


 


- Chine : croissance de + 9,6 %.


 


- Inde : croissance de + 8,4 %.


 


- Afrique subsaharienne : croissance de + 5,5 %.


 


- ASEAN (Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande et Vietnam) : croissance de + 5,4 %.


 


- Moyen-Orient et Afrique du Nord : croissance de + 5,1 %.


 


- Nouvelles économies industrielles d'Asie : croissance de + 4,5 %.


 


- Russie : croissance de + 4,3 %.


 


- Production mondiale : croissance de + 4,2 %.


 


- Brésil : croissance de + 4,1 %.


 


- Mexique : croissance de + 3,9 %.


 


- Canada : croissance de + 2,7 %.


 


- Etats-Unis : croissance de + 2,3 %.


 


- Royaume-Uni : croissance de + 2 %.


 


- Japon : croissance de + 1,5 %.


 


- Zone euro : croissance de + 1,5 %.


 


 


http://www.imf.org/external/french/pubs/ft/weo/2010/02/pdf/textf.pdf


 


 


 


Vous vous rappelez ce que les ouistes nous répétaient depuis 1992 ?


 


Depuis 1992, les ouistes nous répétaient :


 


"La zone euro, c'est la prospérité. La zone euro, c'est la croissance économique. Et patati, et patata."



BA 30/09/2010 23:34



Vers la dictature.


 


Admonestation publique de Mme Reding contre la France, lancement d'une procédure d'infraction, multiplications des amendes représentant la somme extravagante de plusieurs centaines de millions
d'euros par an pour notre pays, et maintenant, comble de tout, projet de création d'un dépôt de 0,2 % du PIB en cas de déficit public jugé excessif par la Commission de Bruxelles.


 


Pas à pas, dossier après dossier, l’oligarchie européenne impose aux peuples, par la force, ce qu’ils ont refusé par le suffrage universel.


 


La soumission, l’esprit de collaboration des gouvernements à l’égard d’institutions supranationales sans aucune légitimité démocratique, sont stupéfiants.


 


Manifestations violentes en Grèce et en Espagne, poussée des extrêmes en Scandinavie…, la pression monte car les peuples ont bien compris que les politiques imposées par Bruxelles étaient
contraires à leurs intérêts fondamentaux.


 


Car, en effet, c’est tout de même un comble de voir le contribuable français, par exemple, financer pour plus de 8 milliards d’euros par an (coût réel de l’Union européenne entre ce que l’on
verse et ce que l’on perçoit), une organisation qui affaiblit le pays, le soumet à un libre échange déloyal, nourrit son chômage, favorise les désordres migratoires et sociaux avec la bénédiction
des « élites » françaises.


 


Ce système n’est ni acceptable, ni tenable. Les peuples vont réagir et heureusement.


 


La question aujourd’hui n’est plus de changer l’Europe à la marge car c’est tout le système qui est devenu illégitime.


 


La seule solution désormais, pour sortir de ce piège, est de dénoncer tous les traités et de reconstruire une Europe des Nations respectueuse des peuples et porteuse de progrès social.


 


Nicolas Dupont-Aignan.


 


http://blog.nicolasdupontaignan.fr/post/Vers-la-dictature?pub=0