Réponses aux questions les plus fréquentes - Réponse 1

Publié le

SORTIR DE L'EURO entame la rédaction d'une série de fiches qui visent à répondre aux questions les plus fréquemment posées sur l'éventualité d'un abandon de la monnaie unique.

Il s'agit d'apporter des réponses argumentées à des doutes, des interrogations ou même des craintes qui ne permettent pas d'envisager sereinement une sortie de l'euro.

Aujourd'hui, réponse à la question "Si la France quitte l'euro, ne risque-t-elle pas d'être complètement isolée en Europe ?"

>> Cette interrogation, entretenue par les médias et les partisans de la monnaie unique, est légitime. Beaucoup en effet ont bien compris les méfaits de l'euro, mais n'osent pas tirer jusqu'au bout les conclusions de leur réflexion, de crainte d'un isolement dévastateur de notre pays en Europe.

Il faut les rassurer.
Pour quelles raisons ?

D'abord parce que l'Europe sans la France n'existe pas et ne peut pas exister. La France est en effet le 2ème pays le plus peuplé du continent (et le premier dans 25 ans), elle est aussi le plus étendu et elle occupe une place absolument centrale dans la géographie européenne. D'un strict point de vue monétaire, la part pondérée du franc dans l'euro s'élève à 25%. La sortie de la France de la zone euro ne se traduirait donc pas par autre chose qu'une disparition pure et simple de cette zone. Les économistes en sont bien conscients, et tout dirigeant politique de bonne foi ne peut que l'admettre.

Par ailleurs, une sortie de la France de l'euro ne se ferait pas d'un coup, du jour au lendemain, à la surprise générale. Elle aura nécessairement été précédée d'une phase de plusieurs mois de discussions et de négociations, qui aura permis l'anticipation par l'ensemble des acteurs européens d'une possibilité que la France abandonne la monnaie unique. En économie, l'anticipation est fondamentale. Un événement anticipé n'en est plus un. Il n'y a donc pas à craindre une réaction brutale et imprévue des marchés par exemple.

Il faut également bien se rendre compte que les pays de l'Union européenne qui n'ont pas fait le choix de l'euro ne sont en rien isolés. Outre le fait que leurs économies se portent mieux que les nôtres, le Royaume-Uni, le Danemark ou la Suède obtiennent très souvent gain de cause à Bruxelles et ne sont pas considérés comme des parias. C'est mentir ou méconnaître profondément le fonctionnement de l'Europe que d'affirmer le contraire.

Enfin, une sortie programmée de la France de l'euro libérerait très vraisemblablement d'autres pays qui eux-aussi ont intérêt et souhaiteraient abandonner la monnaie unique. Une France annonçant sa volonté de retrouver une monnaie nationale verrait très certainement des pays comme l'Italie ou même l'Allemagne lui emboîter le pas. Il ne faut pas croire que seul notre pays a des problèmes avec l'euro. Le débat est même souvent plus libre et plus avancé ailleurs, notamment dans les deux pays cités précédemment.

Pour toutes ces raisons, il n'y a donc pas lieu de craindre l'apocalypse en cas d'abandon de la monnaie européenne...Un choix politique assumé et clair vaut de toute façon toujours mieux qu'une crise subie et provoquée par l'incapacité de prendre les décisions qui s'imposent en temps et en heure.<<

Merci de diffuser au maximum cette première fiche !

Publié dans Analyses

Commenter cet article

Albert 16/09/2007 10:12

 
DIFFICILE D'EN PLACER UNE SANS QUE TOURNIER AUSSITÖT INONDE LE TERRAIN (ET NOIE LE POISSON) !!!

TOURNIER 27/06/2007 18:06

@ alexis : cela n'engage que vous. L'Euro a été voulu par la technocratie européenne qui voulait faire de l'Europe une Europe/puissance ce qui est une vue de l'esprit :  c'est l'Europe qui a créé les NATIONS et en particulier la FRANCE qui sont le SEUL CADRE pour que la DEMOCRATIE fonctionne... Quant aux Etats Unis, ils veulent bien de l'Europe à condition qu'elle reste VASSALE ! Néanmoins, c'est par la MONNAIE, donc par l'Euro que l'Europe redeviendra ce qu'elle a été, c'est-à-dire un exemple pour le Monde ...

Alexis 27/06/2007 12:12

l'euro a toujours été voulu par les Etats-Unis parce qu'il affaiblit structurellement les nations européennes. Il est voulu comme l'UE est voulue. Avec l'UE, la voix des pays qui gênaient s'éteint, au profit d'une bouillabaisse tiédasse censée refléter un "compromis" à 27...

TOURNIER 27/06/2007 08:54

Cela ne veut pas dire que je suis pour une Europe supra nationale : bien au contraire, il faut dissocier la politique monétaire de la politique économique. Comment ? En soustrayant la monnaie du politique par l'étalon/or qui est la seule manière de rétablir les grands EQUILIBRES sur la planète, mis à mal par le pouvoir EXORBITANT des USA de battre monnaie pour la terre entière et qui conduit celle-ci à un désastre sans précédent : voila l'APOCALYPSE ...

TOURNIER 27/06/2007 08:41

Quant à la sortie de l'Euro, c'est le désir le plus cher de l'oligarchie WASP pour affaiblir l'Europe en général et les NATIONS qui la composent : néanmoins, je pense que les allemands résisteront, car ils ont le souvenir de l'hyper inflation de 1923 et leur resistance à la guerre en Irak est un bon précédent. Ensuite, une fois sortis de l'Euro, nous n'avons pas la capacité de mener une bonne politique économique et nous retopmberions dans les facilités de la IV ème République, ce qui nous obligerait à être encore plus dépendants des autres : le principal danger est que SARKOZY le fasse par démagogie et sur ce point il en est capable, mais le pourra-t-il ?