Anlayse de notre sondage - plan d'action

Publié le

résultats sondage

Pour la première fois, un site vous proposait de répondre à un sondage sur l'euro.
Nous vous remercions d'avoir été aussi nombreux à le faire. Nous proposerons aux visiteurs de ce site un nouveau sondage dans quelques temps afin d'évaluer d'éventuelles évolutions et de nous aider à affiner notre plan d'action.

* Profil des visiteurs de ce site : on observe une nette majorité d'hommes, et une représentation de toutes les classes d'âge, avec une pointe parmi les 50/64 ans

=>  Nous veillerons à élargir ce public, notamment aux femmes.

 

* Votre opinion sur la sortie de l'euro : l'immense majorité des visiteurs de Sortir de l'euro sont favorables à ce que la France quitte la zone euro. Une minorité se contenterait d'une réforme des statuts de la BCE

=>  Nous pensons pour notre part, comme nous l'avons expliqué ICI, que cette solution est une fausse bonne idée. En effet, jamais l'idée d'une réforme en profondeur de la BCE ne parviendra à être majoritaire en Europe, surtout depuis l'arrivée des 10 nouveaux pays libéraux, et surtout une telle réforme ne réglerait pas le problème de fond que pose l'existence même d'une monnaie unique. Nous vous renvoyons à nos analyses et à celles d'économistes. La seule issue réaliste favorable à l'emploi et la croissance est une sortie de l'euro comme l'expliquent un nombre croissant d'économistes.

 

* Pourquoi vouloir une sortie de l'euro ? : les deux-tiers de nos visiteurs justifient plutôt leur choix par l'argumentation "souverainiste" ("retrouver notre souveraineté monétaire") quand un tiers ont plutôt le souci de lutter contre la main mise libérale sur l'économie et la politique que représente la monnaie unique.

=>  Nous pensons pour notre part que ces deux arguments ne sont absolument pas contradictoires, au contraire. En effet, on les réconcilie très facilement sur cette idée de fond : l'Europe telle qu'elle se construit depuis une vingtaine d'années a pour principal moteur le libéralisme (cf les traités européens toujours plus libéraux), mais cette quête du libéralisme passe aux yeux des instances dirigeantes idéologisées (notamment la Commission mais pas seulement) par une marginalisation des Etats, derniers remparts de poids face à l'économie libérale. D'où un mouvement de confiscation de la souveraineté nationale qui en réalité n'est que la conséquence logique de la quête du libéralisme.
Ainsi, sortir de l'euro, ce serait bien sûr récupérer de la souveraineté monétaire, ce qui permettrait comme nous l'expliquent nombre d'économistes de mener une politique plus finement adaptée à nos besoins, libérée du joug idélogique libéral, sans remise en cause de la nécessaire coordination avec nos voisins. D'ailleurs, une sortie de la France de la zone euro serait bien sûr suivie (ou précédée comme on peut déjà l'imaginer en regardant en Allemagne ou en Italie) de la sortie d'autres pays.

 

* Enfin, vous êtes plus de 60% à souhaiter vous engager "fortement" dans le combat pour la sortie de l'euro. 30% sont prêts à s'engager ponctuellement

=> Nous nous en réjouissons ! Il ne reste plus qu'à mettre en conformité cette résolution, ce souhait de se rendre utile, avec les actes.
Dans cette optique, nous vous invitons à nous écrire à sortirdeleuro@yahoo.fr pour que nous vous suggérions des pistes d'actions concrètes, souples et efficaces. Nous pourrons régulièrement vous envoyer des propositions de tracts à diffuser via la Toile ou en réel. Bref, nous vous aiderons à réaliser votre désir d'agir pour la France et l'Europe !


Merci à vous toutes et à vous tous ! Dès courant décembre, ce site sera actualisé à une fréquence supérieure à celle d'aujourd'hui. Continuez à nous envoyer des analyses, des articles que nous publierons avec plaisir.

Réconciliez votre désir de faire quelque chose avec la réalité : écrivez-nous ! Ensemble, nous serons plus forts !


Publié dans Que faire

Commenter cet article